2021 du 10 au 18 avril - Exposition "RE" _ PhiL Doutrelepont

Sous réserve d’une autorisation communale, cet événement sera organisé dans les règles du protocole covid-19 en vigueur. 

« Re »

« Re », c’est un contre-courant.

Je prends la liberté d’avancer à contre-pied, d’essayer un contresens, de remonter la pente…

En utilisant, comme matières premières, des matières « dernières » pour réaliser mes sculptures ou mes installations, je vais à rebours, je refuse la mécanique systématisée, généralisée qui nous impose d’utiliser du neuf et de jeter ce qui à servi. 

Pour produire plus il faut jeter au moins autant… 

 

L’oeuvre d’art a valeur de symbole, elle se dresse devant une société malade de trop produire et consommer. 

Je fais l’essai, l’expérience de mettre le doigt sur le beau, là où on ne l’attend plus. 

Le « beau » ne serait plus le rendez- vous de toutes les convenances ? 

Prenons des libertés utiles, agréables avec les habitudes qui nous emprisonnent et nous empoisonnent.

Jeter, c’est cacher. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

L’éthique et l’esthétique sont intimement liées, l’une est dans l’autre.

 

PhiL Doutrelepont

 

Re

Tout est dans le préfixe. Le préfixe « re ».

A bien y réfléchir, il concentre toute la noblesse de l’effort, du courage nécessaires au recommencement.

On le trouve dans ; re-tour, re-nouveau, re-naissance, ré-surgence, ré-cupération, ré-emploi, re-nouvelable, etc...

Le printemps est retour par excellence, l’éternel retour, jusqu’ici… 

Il revient toujours, faire que tout renaisse. 

C’est facile, nous n’avons qu’à assister à son travail indispensable. 

Mais le temps est venu de l’assister, nous sommes à ce point présents sur cette terre que, désormais, nous faisons un peu la pluie et le beau temps.

 

De tous temps, les artistes, « oeuvriers » à la vocation large, ont cherché à comprendre, à anticiper les conditions de l’existence humaine, pour les sublimer. 

Ils extrapolent, ils inventent, ils rêvent, ils ont un pied ici, et l’autre ailleurs...

Il est un champ de recherche, de travail et d’invention immense, un source de possibles, une mine du beau... Les restes, les rebuts, les déchets, les résidus inhérents à toute activité humaine.

Comme le printemps réveille, l’artiste recycle. 

Il doit obéissance à son imagination et il se doit de faire coïncider éthique et esthétique.

Il y a toujours une autre, une nouvelle façon de percevoir, une nouvelle manière d’appréhender ce qui nous entoure. Si sa tâche est de voir et de montrer ce que, peut être, d’autres n’ont pas vu, alors le monde du déchet, du rebut et du résidu s’offre à son exploration et à son exploitation.

Ses capacités peuvent s’exercer sur le laid, le perdu, l’ « endormi ». Et re-montrer du sens d’existence. 

Quand tout va mal reste la créativité… Ce n’est pas parce qu’un arbre meurt que la vie le déserte, rien ne se perd... 

Quoique nous fassions nous produisons plus ou moins volontairement des déchets.

Soulignons-le, en montrant ce que nous pouvons en faire… C’est une manière de compost.

Ce qui est « à jeter » m’a toujours intéressé, ému. C’est un fil rouge dans ma carrière de plasticien. 

Je découvre dans ce domaine, de plus en plus de bonnes raisons de m’y investir. 

Et je me réjouis de constater que je ne suis pas le seul à fouiller cette intuition positive.

PhiL Doutrelepont

Infos pratiques

Espace Culturel Chapelle de Profondsart

Rue de Grandsart, 13 à 1300 - Limal

Gps: 50°41'50.0"N 4°33'02.6"E

 

Date: Du 10 avril au au 18 avril 2021

Les samedis et dimanches de 11h à 17h.

En semaine de 14h à 19h.

Entrée libre (suivant le protocole covid-19 en vigueur)

 

Site:https://www.eccart.be

Contact: philippedoutrelepont@hotmail.com

Site: https://phildoutrelepont.be

Instagram: " phil_tout_court_"